. .

 | 
 

 circuits conomique (le systeme conomique) leon 2

   
harry
Admin
avatar

: 13
: 28
: 21/03/2007

: circuits conomique (le systeme conomique) leon 2    01, 2007 6:21 am

1/ Introduction
Lhomme ne pouvant satisfaire ses besoins directement dans la nature, il lui faut donc travailler pour transformer les ressources sa disposition.
A lorigine , les besoins de lhomme taient limits ( se nourrire, se vtir, se loger ) et chaque individu tait donc mme de produire ce dont il avait besoin.
Puis, avec les progrs technologiques et la multiplication des besoins humains, il est apparu ncessaire de rationaliser la production en procdant entre autre la spcialisation : un individu se concentre alors sur la production dun type de bien, quil change par la suite afin de satisfaire lensemble de ses besoins. Cette organisation de la production est lorigine du dveloppement des changes entre les diffrents acteurs conomiques. De plus, la production de certains biens a ncessit le regroupement de moyens financiers et humains quun individu seul ne pouvait dtenir ( construction dune voie de chemin de fer par exemple ). Ceci na t possible quen inventant un nouveau type dacteur conomique : lentreprise.
La multiplication des changes entre acteurs conomiques et le rle croissant pris par lentreprise dans la production des biens et service suppose alors quil existe un systme conomique qui rgule, organise lactivit conomique. On oppose en gnral deux systmes conomiques : le systme capitaliste et le systme socialiste.

2/ Le systme capitaliste






Le systme capitaliste repose sur lide premire que linitiative individuelle est le moteur de lactivit conomique : lindividu cherchant satisfaire ses besoins, il faut lui laisser linitiative en terme conomique. Le systme conomique dans son ensemble rsulte donc de linitiative individuelle des agents conomiques qui le composent : linitiative individuelle est donc au cur du systme capitaliste.




Pour que lindividu soit incit produire, il faut donc lui permettre de retirer un profit de son initiative. Les fruits du travail dun individu doivent donc lui revenir, cest dire quil doit tre le seul propritaire du bien ou service quil a produit. Libre alors lui de le vendre un autre agent conomique en change dune certaine quantit dargent. Le systme conomique capitaliste repose donc sur le principe de la proprit prive des moyens de production ( travail et capital ).




De plus, les agents conomiques ne seront incits produire que sils peuvent tirer un bnfice de leur activit conomique. De ce point de vue, il faut donc que lagent conomique retire un bnfice de son action cest dire quil change un bien ou un service produit un prix suprieur ce que sa production lui a cot.




Linitiative individuelle repose donc sur la recherche dun profit de la part de lagent conomique. Sans profit, lagent conomique ne voit aucun intrt personnel produire un bien ou un service. La recherche du profit est donc le moteur du systme capitaliste.




Linitiative individuelle tant la rgle, certains agents conomiques vont donc tre amens produire le mme bien ou service. Ils se retrouvent donc dans la situation ou ils cherchent vendre le mme bien aux individus qui souhaitent lacqurir. Cette confrontation de plusieurs producteurs dans la production dun mme bien laisse donc lacheteur de ce bien linitiative de comparer les offres qui lui sont faites et de sadresser en dfinitive au producteur capable de lui fournir le bien satisfaisant au mieux son besoin (meilleur rapport qualit/prix par exemple ). Le march dun bien est donc organis autour de la notion de concurrence entre les diffrents producteurs de ce bien. Cette concurrence amne un producteur faire continuellement des efforts pour rester comptitif face ses concurrents, cest dire quil cherche constamment amliorer son processus de production pour diminuer le cot de production du bien ou service.

Ce systme ne peut fonctionner que si lÉtat se porte garant de la libert individuelle et de la proprit prive. En effet, linitiative individuelle ne peut tre encourage que sil existe un ensemble de loi protgeant la proprit prive, cest dire prvoyant des sanctions contre tout individu qui irait sapproprier le bien dun autre sans en payer le prix ( cest ce que lon appelle un vol ). LÉtat, dans sa forme initiale, se doit dassurer ses fonctions dites rgaliennes , cest dire quil est charg de la protection de lindividu par en assurant les services de la police, de la justice et de la dfense du territoire national. Cet État est alors appel État-Gendarme .

Ce nest que plus tard , que le rle de lÉtat sest accru et quil a t amen a intervenir plus massivement dans la sphre conomique, en assurant notamment une fonction de redistribution des richesses dans loptique dune plus grande justice sociale. Ce rle largi de lÉtat moderne, intervenant dans les domaines conomiques et sociaux fait apparatre un nouveau type dÉtat, lÉtat-Providence , dont une grande partie du rle est de limiter les ingalits entre les membres dune socit, ingalits dont lorigine est le mode de fonctionnement mme du systme capitaliste.

3/ Le systme socialiste


Pour produire un bien, il faut la fois du travail et du capital ( pour financer lachat de matriel ). Ces besoins au dpart ntaient pas trs important, et donc un individu pouvait produire seul un bien ou un service laide de ses propres ressources : lconomie tait alors domine par la production artisanale.
Au 19me sicle, la rvolution industrielle sest traduite des besoins trs important en capital, qui dpassaient les ressources dun seul individu. Les individus ont donc t amen regrouper leur moyen pour produire ces nouveaux biens et lon fait en crant des socits de capitaux. Les individus nayant pas suffisamment de capitaux nont donc plus t en mesure de produire seul un bien et ont t amen vendre leur force de travail aux individus possdant les outils de production : le salariat sest donc dvelopp. Cette nouvelle organisation de la production a entran des ingalits entre les possesseurs de capitaux, et ceux qui navaient plus que leur force de travail vendre. La notion de socialisme est donc apparue ce moment comme une rponse aux ingalits lies lessor de ce nouveau capitalisme.
Les ingalits sociales tant le fruit du systme capitaliste, le systme socialiste a donc eu pour objectif de dfinir un nouveau mode de production devant ce substituer au mode capitaliste, et devant assurer une plus grande justice sociale.




Les ingalits provenant de la proprit prive des moyens de production, le systme socialiste repose donc sur une proprit collective des moyens de production. Cette proprit collective tant assure par le biais de lÉtat, celui-ci met alors la disposition des individus les moyens de production appartenant la collectivit afin quils produisent les biens et services ncessaires.




Lingalit sociale ayant pour origine lappropriation du profit par les dtenteurs des moyens de production, la collectivisation de ces moyens entrane par la mme la suppression de la notion mme de profit puisque chaque individu bnficie des fruits de la production dans des proportions identiques. Il ne peut en effet y avoir de profit dans un systme conomique ou il ny a pas de proprit prive.




Le profit provenait du fait que le producteur vendait un bien sur le march un prix suprieur ce que lui avait cot la production de ce bien. Ce march tait caractris par la concurrence qui existait entre les diffrents producteurs de ce bien. Dans un systme socialiste, il ny a plus quun seul producteur : lÉtat, qui est propritaire, au nom du peuple, de loutil de production. La rgulation conomique ne peut donc plus tre assure par le march : Cest donc lÉtat qui assure la rgulation conomique en dterminant par avance les quantits de biens et services produire pour satisfaire les besoins des membres de la socit.
La remise en cause de la notion dinitiative individuelle, et donc du principe de proprit prive caractrise lopposition entre le systme capitaliste et le systme socialiste
    
    http://newtimes2.keuf.net
 
circuits conomique (le systeme conomique) leon 2
    
1 1

:
 :: les matieres d'conomie :: conomie generale-